Technologie Média

Identifier les personnes anxieuses par leur démarche

biologie 09 mai 2022

identifier-les-personnes-anxieuses-par-leur-démarche(1)

Peut-on identifier si une personne est anxieuse en se basant sur sa démarche ? C’est ce que des étudiants de l’université Clarkson ont voulu savoir. Cette étude a été menée par un ensemble d’étudiants et de chercheurs. Les étudiants ont travaillé avec le professeur associé de physiothérapie Ali Boolani sur ce projet.

Identifier les participants qui étaient anxieux

De nombreuses études publiées précédemment ont indiqué que les sentiments d’anxiété peuvent affecter la démarche et l’équilibre d’une personne. Par conséquent, ce groupe était intéressé par l’utilisation de l’apprentissage automatique pour déterminer s’ils pouvaient identifier les participants qui étaient anxieux en fonction de leur équilibre et de leur façon de marcher.

Chaque participant a rempli un questionnaire pour mesurer son sentiment d’anxiété. Ensuite, ils ont dû effectuer un test d’équilibre et une marche de deux minutes en portant des capteurs. Sur la base de ces données, l’équipe a déterminé que les jeunes qui se disent anxieux marchent d’une manière très similaire à celle des adultes plus âgés qui ont peur de tomber.

Les personnes anxieuses ont un moins bon équilibre

Ils ont constaté que les jeunes adultes anxieux scrutent constamment les menaces d’un côté à l’autre pendant la marche et ont du mal à se retourner. Les chercheurs ont également signalé que les personnes anxieuses ont un moins bon équilibre que les autres. Cependant, lorsque les chercheurs ont essayé de voir s’ils pouvaient identifier les personnes anxieuses dans leur étude, ils ont découvert que la meilleure méthode pour identifier les personnes anxieuses était la marche.

Une précision de 75 %

L’équipe a réussi à identifier les personnes anxieuses avec une précision de 75 %, ce qui correspond aux deux autres études publiées précédemment sur ce sujet. Sur la base de leurs résultats, les chercheurs pensent que s’ils parviennent à recueillir des données sur un plus grand nombre d’individus, leurs modèles seront plus précis. Ali et son équipe de recherche terminent actuellement la collecte de données sur une étude plus vaste pour voir s’ils peuvent obtenir de meilleurs résultats.

Cette recherche a été publiée dans Sensors.

Source : Clarkson University
Crédit photo : Depositphotos