Technologie Média

Les graisses saturées peuvent aggraver le diabète via un mécanisme cellulaire

biologie 18 avril 2022

les-graisses-saturées-peuvent-aggraver-le-diabète-via-un-mécanisme-cellulaire

Des scientifiques de l’école de médecine Lee Kong Chian (LKCMedicine) de l’université technologique de Nanyang (NTU Singapour) ont cartographié une nouvelle voie cellulaire qui montre que les graisses saturées contribuent au développement du diabète et peuvent aggraver cette maladie, soulignant ainsi leur rôle dans les maladies métaboliques.

Les graisses saturées et le diabète

Grâce à des expériences sur des cellules de souris cultivées en laboratoire et sur des souris nourries avec un régime riche en graisses saturées, les scientifiques de NTU Singapour ont découvert que les acides gras saturés peuvent dégrader une protéine appelée FIT2, déclenchant une chaîne d’événements moléculaires qui font que les cellules productrices d’insuline perdent leur fonction et meurent.

Lorsque ces cellules meurent, la capacité de l’organisme à sécréter suffisamment d’insuline en réponse aux glucides est altérée, ce qui entraîne le diabète. Les scientifiques ont toutefois découvert que le rétablissement partiel des niveaux de FIT2 dans les cellules productrices d’insuline pouvait atténuer les dommages causés par les graisses saturées.

Ces résultats indiquent que l’augmentation de la production de FIT2 dans l’organisme pourrait constituer une nouvelle méthode de gestion du diabète induit par le régime alimentaire. Également appelée diabète de type 2, cette maladie métabolique représente 95 % des cas de diabète et touche environ 462 millions de personnes dans le monde.

Diminuer la consommation de viande et de produits laitiers

Les scientifiques ont déclaré que cette étude renforce également, pour les patients diabétiques, l’importance de modérer leur consommation de viande et de produits laitiers, en plus du sucre et des glucides, puisque les graisses saturées se trouvent en grande quantité dans les viandes rouges, les viandes transformées et les produits laitiers.

Le professeur associé Yusuf Ali, directeur du programme de nutrition, métabolisme et santé au NTU LKCMedicine et auteur principal de cette étude, a déclaré : « des études ont identifié les graisses saturées comme la « graisse malsaine » qui conduit au diabète, mais les mécanismes n’étaient pas clairs. Notre étude confirme ce lien et trace une voie par laquelle cela se produit ».

« Nous identifions également une nouvelle protéine que nous pourrions cibler avec de nouvelles thérapies pour aider à gérer cette maladie. En matière de nutrition, ces résultats suggèrent que les patients diabétiques qui se tournent vers les protéines à la place du riz blanc pourraient devoir surveiller leur consommation de graisses saturées, que l’on trouve en grande quantité dans les viandes rouges et autres viandes et produits laitiers. »

Les graisses saturées peuvent détériorer le contrôle du diabète

Donnant son point de vue en tant qu’expert non impliqué dans cette étude, le professeur associé Lim Su Chi, consultant principal en endocrinologie a déclaré : « la plupart des gens savent qu’un régime riche en graisses saturées peut entraîner des maladies cardiaques. Cependant, peu savent que les graisses saturées alimentaires peuvent également augmenter le risque de contracter le diabète ou détériorer le contrôle du diabète. »

L’équipe étudie maintenant plus en détail comment le mécanisme qu’elle a découvert pourrait l’aider à se rapprocher d’une nouvelle façon de gérer le diabète.

Cette recherche a été publiée dans PNAS.

Source :
Crédit photo : StockPhotoSecrets