Technologie Média

Un candidat vaccin universel contre la grippe

biothechnologie 30 mars 2022

un-candidat-vaccin-universel-contre-la-grippe

Bien que la vaccination contre la grippe représente sans doute le moyen le plus efficace de prévenir cette maladie, les stratégies de vaccination actuelles souffrent de certaines limites, dont la principale est de requérir une mise à jour annuelle des vaccins antigrippaux actuels pour qu’ils correspondent aux souches en circulation.

Un vaccin sans mise à jour annuelle

Il en résulte de faibles taux de participation à la vaccination et une couverture médiocre en raison de l’imprécision des prévisions concernant les souches en circulation. On a donc cherché à mettre au point des vaccins antigrippaux « universels » offrant une large protection et ne nécessitant pas de mise à jour annuelle.

Le peptide M2e, hautement conservé, est l’un des principaux candidats au vaccin universel contre la grippe ; ce peptide partage une séquence conservée avec la quasi-totalité des souches humaines connues de la grippe A. Cependant, sa capacité limitée à déclencher une réaction du système immunitaire est un obstacle majeur à la vaccination.

Des chercheurs de la faculté de médecine Yong Loo Lin de l’université nationale de Singapour et de l’université Monash de Melbourne ont exploité avec succès une nouvelle plateforme vaccinale pour délivrer le M2e aux cellules immunitaires. Cela leur a permis de prouver qu’une seule injection d’un vaccin contenant du M2e était capable de déclencher des réponses immunitaires durables qui pouvaient protéger efficacement contre plusieurs souches de la grippe.

Une seule injection déclenche des réponses immunitaires protectrices

L’équipe a également pu démontrer que cette approche vaccinale renforçait considérablement les réponses immunitaires protectrices dans le contexte d’une immunité préexistante contre la grippe. Ce scénario est particulièrement pertinent dans les populations adultes et âgées, où les individus ont été exposés aux virus de la grippe à de multiples reprises dans le passé et ont de faibles niveaux d’anticorps spécifiques du M2e dans leur circulation sanguine.

Cette approche vaccinale a le potentiel de minimiser la quantité d’antigène du vaccin M2e (une substance qui déclenche la réponse immunitaire de l’organisme contre cette même substance) et le nombre d’injections requises pour une protection efficace et durable.

Elle supprime également la nécessité de recourir à des adjuvants puissants (une substance qui renforce la réponse immunitaire de l’organisme à un antigène), ce qui réduit les effets secondaires potentiels, notamment chez les populations les plus vulnérables.

Cette même plateforme vaccinale contre le COVID-19

Au-delà de la grippe, cette plateforme vaccinale pourrait être utilisée pour lutter contre une multitude de maladies, y compris des maladies infectieuses comme le COVID-19. La pandémie actuelle de COVID-19 a mis en évidence l’importance de développer des plateformes polyvalentes et puissantes pour le déploiement rapide de vaccins contre toute maladie hautement virulente.

Cette nouvelle découverte pourrait se prêter au développement ultérieur de vaccins contre cette maladie ou toute autre maladie nouvelle à l’avenir. L’équipe travaille actuellement sur un candidat vaccin contre le COVID-19 en utilisant la même stratégie, mais également sur ce candidat vaccin universel contre la grippe.

Cette recherche a été publiée dans PNAS.

Source :
Crédit photo : StockPhotoSecrets