Technologie Média

Manger de la viande profite à la santé humaine globale

biologie 24 février 2022

manger-de-la-viande-profite-à-la-santé-humaine-globale
Manger de la viande est-il devenu injustement diabolisé comme mauvais pour la santé ? C’est la question qu’une équipe mondiale et multidisciplinaire de chercheurs a étudiée et les résultats sont étonnants – manger de la viande offre toujours des avantages importants pour la santé humaine globale et l’espérance de vie.

La viande offre des avantages pour la santé

Auteur de cette étude, chercheur en biomédecine à l’Université d’Adélaïde, le Dr Wenpeng You affirme que les humains ont évolué et prospéré au cours des millions d’années en raison de leur consommation importante de viande. « Nous voulions examiner de plus près les recherches qui ont jeté un coup de projecteur négatif sur la consommation de viande dans l’alimentation humaine », déclare le Dr You.

« Regarder uniquement les corrélations entre la consommation de viande et la santé ou l’espérance de vie des personnes au sein d’un groupe particulier, et/ou, d’une région ou d’un pays particulier, peut conduire à des conclusions complexes et trompeuses. « Notre équipe a largement analysé les corrélations entre la consommation de viande et l’espérance de vie, et la mortalité infantile, aux niveaux mondial et régional, minimisant le biais de certaines études et rendant notre conclusion plus représentative des effets généraux sur la santé de la consommation de viande. »

Une étude sur la consommation de viande dans plus de 170 pays 

Cette étude a examiné les effets globaux sur la santé de la consommation totale de viande dans plus de 170 pays à travers le monde. Les chercheurs ont constaté que la consommation d’énergie provenant de cultures glucidiques (céréales et tubercules) n’entraîne pas une plus grande espérance de vie et que la consommation totale de viande est corrélée à une plus grande espérance de vie, indépendamment des effets concurrents de l’apport calorique total, de l’aisance économique, des avantages urbains et de l’obésité.

« Bien que des effets néfastes de la consommation de viande sur la santé humaine aient été constatés dans certaines études par le passé, les méthodes et les résultats de ces études sont controversés et circonstanciels », déclare le Dr You. L’auteur principal de cette étude, et professeur émérite de l’Université d’Adélaïde, Maciej Henneberg, affirme que les humains se sont adaptés à la consommation de viande du point de vue de leur évolution de plus de deux millions d’années.

La viande a fourni une nutrition optimale à nos ancêtres

« La viande de petits et grands animaux a fourni une nutrition optimale à nos ancêtres qui ont développé des adaptations génétiques, physiologiques et morphologiques à la consommation de produits carnés et nous avons hérité de ces adaptations », déclare le professeur Henneberg.

Mais avec le fort développement de la science de la nutrition et de l’aisance économique, des études menées dans certaines populations des pays développés ont associé les régimes sans viande (végétariens et végétaliens) à une meilleure santé. « Je pense que nous devons comprendre que cela ne peut pas contredire l’effet bénéfique de la consommation de viande », a déclaré le nutritionniste de cette étude, Yanfei Ge.

«Les études portant sur les régimes alimentaires des communautés riches et hautement éduquées portent sur des personnes qui ont le pouvoir d’achat et les connaissances nécessaires pour sélectionner des régimes à base de plantes qui accèdent à tous les nutriments normalement contenus dans la viande. Essentiellement, ils ont remplacé la viande par tous les mêmes éléments nutritifs que la viande fournit. »

« Avant l’introduction de l’agriculture, il y a 10 000 ans, la viande était un aliment de base dans l’alimentation humaine. Selon les groupes de personnes que vous étudiez et les types de viandes que vous choisissez de considérer, la mesure du rôle de la viande dans la gestion de la santé humaine peut varier. Cependant, lorsque tous les types de viandes pour toutes les populations sont pris en compte, comme c’est le cas dans cette étude, la corrélation positive entre la consommation de viande et la santé globale au niveau de la population ne sont pas sporadiques. », explique Yanfei Ge.

La viande a des composants qui contribuent à notre santé globale

« Bien que ce ne soit pas une surprise pour beaucoup d’entre nous, cela doit encore être souligné », déclare le Dr Saniotis. Il souligne que la viande a ses propres composants qui contribuent à notre santé globale au-delà du simple nombre de calories consommées, et que sans viande dans notre alimentation, nous risquons de ne pas prospérer.

« Notre message à retenir est que la consommation de viande est bénéfique pour la santé humaine à condition qu’elle soit consommée avec modération et que l’industrie de la viande soit menée de manière éthique. », conclut Saniotis.

Cette recherche a été publiée dans l’International Journal of General Medicine.

Source : University of Adelaide
Crédit photo : Pexels