Technologie Média

Analyser les changements cérébraux associés à la fibromyalgie juvénile

biologie 18 février 2022

analyser-les-changements-cérébraux-associés-à-la-fibromyalgie-juvénile

La fibromyalgie juvénile est un syndrome caractérisé par une douleur chronique affectant l’ensemble du corps. Elle entraîne également de la fatigue ainsi que des troubles du sommeil et de l’humeur. Elle touche les enfants et les adolescents, principalement les filles, dans le monde entier et apparaît à une période critique du développement du cerveau.

La fibromyalgie juvénile

L’analyse des changements cérébraux qui se produisent dans les premiers stades de la fibromyalgie juvénile pourrait aider à mieux comprendre la physiopathologie de ce syndrome, qui n’a pas été abordé sous cet angle jusqu’à présent.

Une nouvelle étude caractérise pour la première fois les altérations du volume de la matière grise chez les adolescents atteints de fibromyalgie juvénile, et analyse leur pertinence fonctionnelle et clinique. Cette étude contribue à l’identification de facteurs de risque potentiels qui permettront de tester l’efficacité de différents traitements pour inverser ces altérations cérébrales.

Cette étude, qui applique plusieurs techniques d’étude neurophysiologique, a compté sur la participation de 34 adolescentes affectées par cette pathologie et d’un groupe témoin de 38 adolescentes en bonne santé. Cette nouvelle recherche a été réalisée en collaboration avec les professeurs Susmita Kashikar-Zuck et Robert Coghill, membres de l’hôpital pour enfants de Cincinnati (États-Unis).

Fibromyalgie juvénile : cerveau, perception de soi et émotions

Cette étude révèle que les adolescents atteints de fibromyalgie juvénile ont moins de matière grise dans la région du cortex antérieur-midcingulé (CEM), une région du cerveau déterminante pour le traitement de la douleur. Cette caractéristique pourrait être liée à l’engagement excessif des circuits cérébraux qui traitent la douleur et indique l’existence d’une réorganisation de ces circuits neuronaux.

Les patients les plus touchés par cette pathologie – et présentant le plus de symptômes – montrent également une augmentation de volume dans les régions frontales du cerveau qui sont liées à la création de récits sur soi-même et au traitement et à la régulation des émotions.

Cette augmentation de volume pourrait refléter une certaine immaturité dans le processus de développement des circuits frontaux impliqués dans les émotions. « Ces résultats renforcent la nécessité d’envisager des stratégies thérapeutiques visant à moduler l’activité dans ces circuits afin d’inverser les récits néfastes que les patients peuvent ressentir à propos d’eux-mêmes », note Maria Suñol, premier auteur de cette étude.

Promouvoir l’étude précoce et guidée de cette pathologie

Elle précise également que certaines altérations cérébrales associées à la fibromyalgie juvénile coïncident avec celles identifiées chez les femmes adultes atteintes de fibromyalgie. « Cela suggère que les deux syndromes partagent une partie de la physiopathologie », note le maître de conférences López Solà. « Il est donc important de promouvoir l’étude précoce et guidée de cette pathologie chez les adolescents afin de prévenir le passage de la fibromyalgie juvénile à la fibromyalgie adulte. »

Cette recherche a été publiée dans Arthritis & Rheumatology.

Source : University of Barcelona
Crédit photo : iStock