Technologie Média

L’OM85 renforce le système immunitaire des bébés et protège des infections

biologie 16 février 2022

OM85-renforce-le-système-immunitaire-des-bébés-et-protège-des-infection

Les bébés qui souffrent d’infections pulmonaires graves ont plus de risques de développer de l’asthme plus tard, une maladie qui touche 10 % des enfants australiens et coûte 28 milliards de dollars australiens par an.

L’OM85 protège les bébés

Cette étude fait suite à des recherches précédentes qui ont montré que le traitement par l’OM85 protégeait les bébés sensibles des infections pulmonaires graves. Ces derniers travaux montrent que l’OM85 a donné aux bébés un coup de pouce immunitaire précoce, ce qui a renforcé leurs défenses contre les infections graves. Ainsi, lorsque ces bébés ont contracté une infection pulmonaire, leur système immunitaire a pu réagir plus efficacement et ils ont été moins malades.

La prise de ce traitement pourrait donc freiner le développement de l’asthme en protégeant les bébés contre les infections nuisibles au cours des premières années de leur vie.

Qu’est-ce que l’OM85 ?

L’OM85 est un traitement fabriqué à partir d’un mélange de bactéries écrasées. Il a été utilisé pour la première fois en Europe dans les années 1970, et depuis, il est utilisé pour prévenir les infections pulmonaires récurrentes et sifflantes chez les adultes et les enfants sensibles. Il est couramment vendu dans le monde entier sous le nom de marque Broncho-Vaxom, mais il n’est pas encore disponible en Australie.

Des essais cliniques ont montré qu’il pouvait réduire d’environ 40 % le taux d’infections pulmonaires chez les enfants asthmatiques. Un petit nombre de personnes prenant l’OM85 peuvent avoir des troubles gastro-intestinaux, mais dans l’ensemble, les essais ont montré que ce traitement est sûr et que les effets secondaires sont légers.

Les stratégies de prévention des infections pulmonaires sont extrêmement limitées chez les bébés, car il n’existe aucun vaccin contre les virus respiratoires les plus courants, tels que le VRS et le rhinovirus. L’OM85, et d’autres traitements similaires en cours d’essais cliniques, pourraient constituer une solution prometteuse.

Comment l’OM85 a-t-il entraîné le système immunitaire ?

Notre précédent essai clinique, mené avec des collaborateurs de l’Université de Queensland, a montré que OM85 protégeait les bébés à haut risque contre les infections pulmonaires graves. Nous avons constaté que la protection la plus forte était obtenue lorsqu’ils prenaient l’OM85 au cours de leur premier hiver, lorsque les bébés avaient entre cinq et neuf mois.

Mais personne n’avait encore étudié le fonctionnement de ce traitement dans ce contexte, ce qui était l’objet de nos nouveaux travaux. Pour déterminer comment ce traitement fonctionne, nous avons étudié la réaction du système immunitaire de ces bébés face à une série d’infections.

Les bébés qui ont reçu l’OM85 ont subi un certain nombre de changements importants dans leurs défenses de première ligne. Ils présentaient une légère augmentation des « interférons », des protéines qui jouent un rôle crucial au début d’une infection. Ils présentaient également des quantités réduites de protéines inflammatoires, qui peuvent être dommageables lorsque les niveaux sont trop élevés.

Ces deux composantes du système immunitaire inné (interférons et inflammation) jouent un rôle essentiel dans la défense immunitaire. Des problèmes avec l’un ou l’autre de ces composants ont été impliqués dans un risque accru de développer de l’asthme.

Il peut être mélangé à de l’eau ou du lait

l’OM85 se présente sous la forme d’une poudre que les parents de notre étude ont mélangé à de l’eau ou du lait pour que leur bébé l’ingère. l’OM85 pénètre ensuite dans l’intestin, qui contient beaucoup de cellules immunitaires et de bactéries intestinales. Les signaux voyagent de l’intestin vers la moelle osseuse, où d’autres cellules immunitaires sont fabriquées. Nous pensons que l’OM85 peut communiquer à travers ce système de messagerie pour finalement fournir les avantages positifs que nous avons découverts.

Les bébés sont des débutants en matière de lutte contre les infections : leur système immunitaire doit rapidement apprendre à se comporter et à trouver un équilibre entre l’élimination rapide de l’infection et la réduction des dommages causés aux poumons. Dès leur naissance, les bébés sont exposés à des microbes qui bombardent le système immunitaire et lui envoient des messages essentiels pour le guider dans son développement et sa maturation.

L’absence de ces expositions bénéfiques au début de la vie rend les enfants plus vulnérables à l’asthme (et à d’autres maladies chroniques). Notre système immunitaire inné a évolué en même temps que les bactéries, mais notre mode de vie moderne réduit souvent le contact que nous avons avec ces bactéries qui sont nécessaires à un développement immunitaire sain.

Il agit comme un « entraîneur immunitaire »

l’OM85 agit comme un « entraîneur immunitaire », remplaçant ces signaux microbiens vitaux qui façonnent le système immunitaire dès le début de la vie.

Cette recherche a été publiée dans The Journal of Allergy and Clinical Immunology.

Source : The Conversation
Crédit photo : StockPhotoSecrets