Technologie Média

Un robot ver pourrait parcourir les artères du cerveau

Robot 29 août 2019

un-robot-ver-parcours-les-artères
Un minuscule ver robotique peut se frayer un chemin dans un modèle de cerveau . Il pourrait éventuellement être utilisé pour rendre les chirurgies cérébrales moins invasives.

Un robot ver

Yoonho Kim et son collègue Xuanhe Zhao du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont créé ce robot à partir d’un polymère avec de petites particules magnétiques intégrées, ce qui signifie qu’il peut être dirigé à l’aide d’un aimant. Il est recouvert d’un matériau autolubrifiant et fait moins de 0,6 millimètre de diamètre.
Les deux chercheurs ont testé ce robot sur un modèle de cerveau humain en silicone, contenant une substance imitant le sang. Lorsqu’il est contrôlé avec un aimant maintenu à l’extérieur du cerveau, ce robot peut se frayer un chemin dans les vaisseaux sanguins difficiles à atteindre.

« La raison pour laquelle la robotique ne pouvait pas entrer dans ce domaine auparavant est que les robots existants qui peuvent naviguer dans un vaisseau sanguin avaient un diamètre trop grand », explique Kim. Au lieu de cela, les robots sont utilisés dans le cœur, où les artères qui sont plus larges.
Les microparticules magnétiques apparaissent également sur les systèmes de rayons X en continus. Elles pourraient donc être utilisées pour aider les chirurgiens à naviguer dans le réseau complexe d’artères et de veines du cerveau.

Ils testeront leur robot sur des animaux

« Je pense que c’est vraiment intéressant – et les implications cliniques sont là, même si cela est à un stade très précoce », déclare Eloise Matheson à l’Imperial College London. « Le système, la façon dont ils l’ont testé et ce qu’ils ont montré, est vraiment prometteur. »
La prochaine étape, explique Kim, consiste à tester le dispositif sur des animaux, car le duo est en discussion avec des neurochirurgiens de la faculté de médecine de Harvard.
Cette recherche a été publiée dans Science Robotics,
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay