Technologie Média

Une interface homme-machine contrôlée par les yeux

Robot 05 août 2019

interface-homme-machine-contrôlée-par-les-yeux
Une équipe de recherche dirigée par l’Université de Californie à San Diego a développé un objectif robotique souple dont les mouvements sont contrôlés par les yeux. Si l’utilisateur clignote deux fois l’objectif effectue un zoom avant et arrière; si il regarde à gauche, à droite, en haut ou en bas et la lentille suivra.

Une interface homme-machine

Cette lentille est le premier exemple d’interface entre l’homme et les machines souples. L’innovation de cette interface avec la robotique souple c’est qu’elle peut réellement ouvrir de nouvelles opportunités à leurs utilisateurs », a déclaré Shengqiang Cai, professeur d’ingénierie mécanique et aérospatiale à l’UC San Diego, qui a dirigé la recherche.

Les applications potentielles de ce système comprennent des prothèses visuelles, des lunettes ajustables, la réalité virtuelle et les robots souples qui peuvent voir.
Ce système qui est pour l’instant un prototype répond aux signaux électriques générés autour des yeux pendant les mouvements, appelés signaux électro-oculographiques. Des plaques d’électrodes placées sur la peau autour des yeux mesurent ces signaux et les transmettent à l’objectif par l’intermédiaire d’un processeur de signaux.
Ce système est conçu pour imiter le fonctionnement de l’œil humain. La lentille elle-même est constituée d’eau salée enfermée dans deux films d’élastomères électroactifs agissants comme des muscles. Ils peuvent se développer, se contracter ou modifier leur structure lorsqu’un potentiel électrique est appliqué. Cela permet à l’objectif de regarder dans les quatre directions et de changer son point focal et parce que l’objectif est fait de matériaux souples, il peut modifier sa distance focale de 32%.

Un système qui offre plusieurs possibilités

Cette lentille a été conçue comme une preuve de concept pour les matériaux actifs souples pouvant être contrôlés à distance par des signaux provenant du corps.
« L’idée derrière ce projet est très générique », a déclaré Cai. «Dans cette démonstration, nous utilisons des signaux générés par le mouvement des yeux pour contrôler un objectif ajustable souple. Mais en principe, nous pourrions développer cette idée et utiliser d’autres signaux biologiques (mouvements de la main, battement de coeur, etc.) pour contrôler des pinces souples. Cette technologie présente plus de potentiel que juste une application spécifique ou un produit commercial et c’est ce que je trouve vraiment intéressant. »
L’équipe a publié leurs recherches dans Advanced Functional Materials.
Source : University of California – San Diego
Crédit photo : Pixabay